Comprendre l’arbitrage de l’assurance vie

Lors d’un versement d’argent sur un contrat d’assurance-vie, celui-ci est réparti, conformément à votre volonté, entre différents supports d’investissement. Cela peut être des fonds en euros et/ou des unités de compte. Les arbitrages permettent de modifier cette répartition, selon votre stratégie et du rapport rendement/risque que vous désirez à un moment donné. Il est nécessaire de rappeler que les unités de compte présentent un risque de perte en capital.

Les différents types d’arbitrage

Ils dépendent de l’option de gestion choisie parmi celles proposées dans votre contrat :

  1. La gestion libre : c’est qui vous décidez de la répartition de votre contrat, puis des éventuels arbitrages. Vous pouvez donc changer, à votre guise et quand vous le souhaitez la répartition de vos supports d’investissement selon votre profil d’investisseur. L’arbitrage est à la demande.
  2. Arbitrage automatique : il est possible de souscrire à des options automatiques de gestion. Vous définissez les conditions pour générer un arbitrage automatique. Prenons un exemple : vous décidez que lorsque la valeur d’une unité de compte (qui est non garantie en capital) dépasse un certain seuil à la hausse, la plus-value est transférée vers un fonds en euro dont le capital lui, est garanti, en vue de la sécuriser.
  3. La gestion sous mandat : l’intégralité de la gestion de votre capital est confiée à une société de gestion qui va définir la répartition de vos actifs et qui fort de son expertise et de son expérience réalisera les arbitrages qui lui semblent opportuns pour dynamiser votre assurance-vie. Cette option s’adresse aux investisseurs qui ont peu de connaissances sur les marchés financiers et qui acceptent un risque plus élevé, en vue de maximiser le rendement. Vous devrez évidemment définir au préalable votre profil d’investisseur pour que votre contrat d’assurance-vie corresponde à vos attentes. Nous en profitons pour rappeler que la gestion sous mandat utilise des investissements sur des unités de compte présentant un risque de perte en capital.

Gestion libre : dans quel cas arbitrer ?

C’est une question importante qui mérite une mise au point. L’arbitrage est largement connecté avec vos objectifs et votre capacité d’anticipation de l’évolution des marchés financiers :

  1. vous souhaitez changer de stratégie d’investissement. Si vous êtes enclin à accepter des risques plus importants, avec en ligne de mire l’accroissement de la performance de votre contrat. Vous arbitrez donc une partie ou même la totalité de vos investissements en les redirigeant des supports d’investissement plus attractifs. Vous devez toujours avoir conscience que dans ce cas, votre capital n’est pas garanti et que des risques existent. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
  2. Vous choisissez de réagir ou d’anticiper une évolution des marchés. Vous cherchez à profiter d’une baisse des marchés financiers pour investir davantage au meilleur prix…
  3. Vous désirez sécuriser vos gains car ces mêmes marchés financiers sont en forte hausse, et vous choisissez de les transférer vers un fonds en euros. Souvenez-vous toujours que les marchés peuvent être volatiles, et qu’une forte hausse peut donner lieu à des baisses d’ajustement.
  4. Vous projetez de racheter une part importante de votre capital ou même de clôturer votre contrat d’assurance-vie. Il est alors opportun de sécuriser votre capital, en transférant votre investissement vers un fonds en euros.

Le Groupe Rodin utilise des cookies pour vous offrir une expérience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer des publicités personnalisées. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues

Retour haut de page

Plus qu’une étape pour recevoir votre Guide Gratuit : “Comprendre l’assurance vie”

Merci de remplir ce formulaire pour recevoir votre guide par mail.

​Votre email sert uniquement à l'envoi du guide et de la newsletter. Vos données sont sécurisées. Désinscription en un clic.