Quand souscrire un contrat d’assurance vie ?

L’assurance vie est un des produits d’épargne préféré des français. Simple, sécurisé et adaptable ce produit d’épargne est donc un constituant majeur du patrimoine en France. Selon un sondage plus de la moitié des français connaissent les produits d’assurance-vie. Mais savez-vous qu’il n’y a pas d’âge minimal réglementaire pour ouvrir un contrat d’assurance-vie ? Nous allons voir les particularités de ce produit d’épargne selon l’âge auquel il est souscrit.

SOUSCRIRE UN CONTRAT D’ASSURANCE-VIE POUR SON ENFANT


Le livret A malgré la faiblesse de son taux est souvent le premier quand des parents ouvrent un produit d’épargne pour leur progéniture. On ne le sait pas forcément, mais il est possible de souscrire pour ses enfants ou ses petits-enfants ?
Car souscrire un contrat d’assurance-vie dés le plus jeune âge présente des avantages.

La durée d’investissement permettant de pouvoir bénéficier des avantages fiscaux de l’assurance-vie est de 8 ans. En effet une fois ce délai dépassé, conformément aux dispositions fiscales sur les contrats d’assurance-vie, les retraits ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu selon le seuil suivant :

Pour un célibataire si la part des intérêts ne dépasse pas 4600€, et pour un couple si la part des intérêts ne dépasse pas 9 200 €.
On voit donc qu’à sa majorité, l’enfant aura la possibilité d’effectuer des retraits en bénéficiant d’exonérations fiscales.

Souscrire une assurance-vie pour ses descendants (enfants et petits-enfants), permet de commencer à leur construire un capital, qui sera le bienvenu quand ils entreront dans l’âge adulte.

Mais évidemment, il convient d’être bien informé car les versements obéissent à des règles strictes.

  • Concernant les versements ponctuels (anniversaire ou des fêtes de fin d’année)et, si leur montant est en adéquation avec sa situation financière, les dons peuvent entrer dans la catégorie des dons d’usage, c’est-à-dire être non taxables. Nous insistons sur le fait de l’appréciation du montant en fonction de sa situation. Un montant jusqu’à 500 € par occasion sera considéré comme un don d’usage.
  • Concernant les versements réguliers ou pour des versements importants, il ne faut absolument pas dépasser le seuil de 100 000 € par parent ou de 31 685 € par grand-parent. Passée cette somme, les versements deviendront des donations taxables. Il est important de savoir que ces sommes se reconstituent au bout de 15 ans.

SOUSCRIRE UN CONTRAT D’ASSURANCE-VIE POUR SE CONSTRUIRE UN PATRIMOINE


Vous aurez donc compris que pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux qu’offre la souscription d’un contrat d’assurance-vie, il est préférable de s’y préparer au plus tôt. A la fin de l’adolescence il sera possible de consacrer une partie de ses premiers revenus pour alimenter son épargne et se commencer de construire son patrimoine. Et même de petits versements seront suffisants pour la constitution de votre capital.
L’assurance-vie grâce à sa grande flexibilité, est un produit idéal pour tous types d’investissement que ce soit pour l’acquisition de sa résidence principale, ou pour se constituer une épargne de précaution. Lorsqu’on est jeune c’est une solution idéale pour se constituer un patrimoine et de pouvoir financer une partie de ses projets.

SOUSCRIRE UN CONTRAT D’ASSURANCE-VIE AVANT 70 ANS


A partir de 70 ans les règles fiscales régulant les contrats d’assurance-vie changent. En cas de souscription à un contrat après le 20 novembre 1991, les versements sont fiscalement intégrés à la succession. Malgré cela même après 70 ans, l’assurance-vie conserve de nombreux atouts.

• rendement attractif
• produit financier flexible permettant de garder un accès rapide à son épargne
• permet de bénéficier d’un nouvel abattement, pour l’ensemble des bénéficiaires non exonérés de droits de succession, et de l’exonération totale des plus-values pour les versements effectués après 70 ans.
Il est cependant déconseillé d’investir dans un contrat d’assurance-vie, après 85 ans, une part significative de son patrimoine. En effet l’administration fiscale aurait la possibilité d’invoquer l’abus de droit ou de requalifier les sommes en donation indirecte. Vous voyez donc là encore la nécessité d’anticiper l’ouverture d’un contrat d’assurance-vie.

Le Groupe Rodin utilise des cookies pour vous offrir une expérience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer des publicités personnalisées. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues

Retour haut de page

Plus qu’une étape pour recevoir votre Guide Gratuit : “Comprendre l’assurance vie”

Merci de remplir ce formulaire pour recevoir votre guide par mail.

​Votre email sert uniquement à l'envoi du guide et de la newsletter. Vos données sont sécurisées. Désinscription en un clic.